Programmes de coopération décentralisée “Clés en main” 2022-2024

  • Date de lancement : 18 janvier 2022 | Date de clôture : 13 avril 2022 Clôturé
  • Financeur(s) : Ministère de l'Europe et des affaires étrangères

La Délégation pour l'action extérieure des collectivités territoriales lance un appel à projets triennal pour les années 2022-2023-2024, destiné à permettre la participation de collectivités territoriales françaises métropolitaines et ultramarines à des programmes de coopération décentralisée préparés par des associations.

Destinataires

Cet appel à propositions s'adresse aux associations et aux groupements d'intérêt public (GIP) de droit français, qui regroupent, exclusivement ou partiellement, des collectivités territoriales françaises, métropolitaines et ultramarines.

Objet

Les programmes préparés par les associations ou GIP seront destinés à faciliter la participation de CTF à des actions de coopération décentralisée, notamment lorsque ces collectivités manquent d'expérience préalable, ou souhaitent être actives sans pour autant s'engager dans un partenariat formel avec une collectivité étrangère déterminée.

Ils bénéficieront de la synergie, de plus en plus pratiquée et recherchée, entre les collectivités territoriales et les experts thématiques, souvent originaires eux-mêmes de collectivités territoriales.

Ils s'inscriront dans la démarche de recherche de mutualisation, favorable à la conception de projets plus ambitieux et à la mise à l'échelle de projets déjà expérimentés. Chaque programme devra permettre l'adhésion d'un nombre minimum de 3 CTF. Pourront y être associés les milieux économique, académique, les structures culturelles et/ou sociales des territoires concernés nécessaires au déroulé du projet.

Les bénéficiaires des projets développés dans le cadre de ces programmes seront des collectivités territoriales étrangères avec leurs partenaires académiques, économiques, culturels ou autres. Néanmoins, les collectivités territoriales françaises bénéficieront aussi des projets, en termes d'expérience acquise et de partage des objectifs avec les citoyens, dans une démarche de sensibilisation à l'ouverture sur l'international et à la solidarité. Les programmes éligibles devront ainsi présenter des garanties d'équilibre et de bonne réciprocité au bénéfice des populations des CTF.

Les collectivités territoriales françaises sont encouragées à se rapprocher des Organisations Internationales présentes en France et sur les territoires de leurs partenaires afin d'étudier les synergies et les complémentarités. Par ailleurs, la coopération pluripartite avec des pays tiers de l'Union Européenne est encouragée.

Thématiques et pays partenaires

Le présent appel à projet a pour objectif de mettre en œuvre les 17 ODD à l'échelle des territoires, en France et à l'étranger.

S'agissant des partenariats avec des collectivités locales de pays éligibles à l'APD, les programmes présentés s'inscriront dans l'une ou plusieurs des priorités de la politique de développement solidaire et de lutte contre les inégalités mondiales de la France, à savoir :

  • Prévenir et traiter les crises et les fragilités ;
  • Renforcer notre effort sur l'éducation, la formation professionnelle, l'enseignement supérieur, la recherche et l'innovation, au profit de l'employabilité des jeunes ;
  • Relever les défis environnementaux et climatiques les plus urgents de la planète ;
  • Continuer de renforcer la sécurité alimentaire, la nutrition et l'agriculture durable ;
  • Améliorer la gestion de l'eau et l'assainissement ;
  • Promouvoir la gouvernance démocratique, économique et financière et les droits humains ;
  • Soutenir l'inclusion numérique des territoires ;
  • Soutenir la grande cause du quinquennat qu'est l'égalité femmes/hommes ;
  • Maintenir une action résolue au profit du renforcement des systèmes de santé et contre les pandémies.

Des projets s'inscrivant dans le cadre de priorités du calendrier de la coopération décentraliséeou en accompagnement de mobilisations de la diplomatie française (santé et suites de la crise COVID 19, mise en œuvre de la « feuille de route Sahel », climat et biodiversité, égalité femme-homme, le numérique comme outil de soutien aux politiques territoriales…) sont encouragés.

Les associations ou GIP candidats devront présenter des programmes sur une thématique et un pays ou groupe de pays destinataire(s) en relation avec leur objet associatif et leur expérience acquise.

Ne sont pas éligibles les programmes qui, en fonction de leurs caractéristiques, peuvent être financés par d'autres bailleurs de fonds, par exemple l'Union européenne, ou l'Agence française de développement (AFD) avec ses instruments de financement des OSC. Des financements en amont ou des cofinancements sont cependant possibles dans certains cas, notamment pour la recherche d'effets-levier.

Plus d’infos

Réseau Bretagne Solidaire

Créé le 16 novembre 2018, sous statut d'association Loi 1901, le Réseau Bretagne Solidaire (RBS) est le 12ème réseau régional multi-acteurs (RRMA) au service des acteurs bretons engagés dans des projets de coopération et de solidarité internationales. Sa vocation ? Accompagner les acteurs associatifs, publics, économiques et institutionnels dans leur politique de coopération internationale et leurs projets de solidarité internationale, en favorisant les échanges, le travail collaboratif, le renforcement des compétences et la valorisation des initiatives.

Informations pratiques

Maison des associations
12 rue Jean-Baptiste Colbert, Bâtiment A
56100 Lorient

contact@bretagne-solidaire.bzh
Contacter l\’équipe

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Région Bretagne
FONJEP
CRID
Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Soc
 iale
Agence française pour le développement