Accompagnement de projets multi-acteurs

Depuis la création du Réseau Bretagne Solidaire, des groupes projets géographiques et thématiques ont été constitués. Ces groupes permettent aux acteurs bretons qui mènent des actions de coopération (associations, collectivités, acteurs économiques, institutions, citoyens) de se rencontrer, d’échanger sur leurs besoins, de partager des informations et leurs expériences et de mutualiser leurs savoirs et connaissances. Ce sont des espaces de collaboration et de réflexion multi-acteurs qui favorisent la mise en commun d’outils et de moyens, et entraînent l’émergence d’actions communes. 

Le groupe Énergies Renouvelables

Ce groupe est mené par Ludovic Merlière, directeur de la société Quénéa Energies renouvelables qui accompagne tous types de porteurs de projets de production d'électricité renouvelable, solaire et éolien dans la concrétisation de leur démarche. Quénéa est impliqué dans des actions à l’international, notamment avec l’AIVM, également membre du réseau.

Au sein de ce groupe, Ludovic assure les missions suivantes :
• participation à des réunions de cadrage et lancement du groupe de travail,
• transmission de l’expertise technique sur le photovoltaïque et l’éolien,
• analyse d’opportunités sur les autres énergies (biomasse, biogaz…),
• aide la structuration de supports et à la présentation éventuelle de résultats.

Sont attendus dans ce groupe des acteurs intéressés par le sujet et/ou portant ou souhaitant porter des projets dans ce domaine. Pour l’animation du groupe, deux solutions sont possibles : un des membres en prend l’animation selon des règles définies collectivement ou un support extérieur (stagiaire/service civique/volontaire en réciprocité) sera recherché. Vous êtes invité à manifester votre intérêt à participer à ce groupe en envoyant un mail à : rbs-gdt-nrj@googlegroups.com

Le groupe Numérique

Sur l’initiative de Philippe Dhaussy, professeur à l’ENSTA Bretagne (laboratoire STICC UMR CNRS 6285) et membre du Gref, un groupe a été lancé sur la thématique : « Opportunités et risques du développement du numérique pour les pays du Sud ». Il répond à de réels besoins et opportunités mais fait face sans doute à des risques sur lesquels il semble utile de réfléchir collectivement avec les acteurs qui le souhaitent sur les aspects socio-culturels et éthiques. Les questions qu’il soulève : Quitter les champs pour les écrans ? Immensité de la fracture numérique en Afrique : comment toucher les territoires délaissés ? Matières premières, énergie, déchets : comment faire du numérique une activité moins énergivore ? Comment gérer la transition ? La problématique pourra être travaillée collectivement ainsi que la finalité du groupe.
Référent : Philippe Dhaussy – philippe.dhaussy@ensta-bretagne.fr

Le groupe Jeunesse

Notre jeune réseau régional multi-acteurs (RRMA) s’est penché sur les orientations à donner sur les questions de jeunesse. Pour ce faire, nous avons pris le temps de consulter les sites internet des autres RRMA, le cadre national des politiques jeunesse et notre contexte régional. En effet, les Régions sont chargées d’organiser, en qualité de chef de file, les modalités de l’action commune des collectivités territoriales et de leurs établissements publics pour l’exercice des compétences relatives à la politique de la jeunesse.

Le dialogue structuré animé par la Région Bretagne a abouti à la production d’un plan breton de mobilisation d’action pour les jeunesses, voté le 10 octobre 2019. Le Comité régional de la mobilité européenne et internationale des jeunes (Coremob) est piloté conjointement par l'État et la Région (DRJSCS, Conseil régional, Rectorat). Il a pour mission de coordonner et de mettre en réseau les multiples acteurs de la mobilité, qu'ils soient organisateurs, accompagnateurs ou financeurs de programmes.

Depuis sa mise en place, le Coremob breton est très actif et a constitué un réseau de développeurs Erasmus + particulièrement dynamique dont l’expérience est précieuse pour nous. En ce qui concerne la coopération et la solidarité internationale, le Coremob est concerné par les différentes formes de mobilité des jeunes : les volontariats de solidarité internationale (VSI), service civique en réciprocité et autres, les chantiers, le Corps européen de solidarité, les échanges, etc.

Nos enjeux et ambitions approuvés en Conseil d’administration

  • Être force de proposition sur la coopération internationale et la solidarité au sein du Coremob car la dimension internationale dans celui-ci est insuffisamment développée.
  • Proposer la formalisation d’un réseau d’accompagnateurs, professionnels pour la mobilité des jeunes en solidarité internationale : formations, temps forts, partage d’expériences et pratiques en lien avec le réseau régional des « développeurs de la mobilité » du Coremob (en lien avec le projet AFD-Récital : lire l’article).
  • Agir en intermédiation pour le service civique à l’international à partir de notre Agrément de Service Civique : envoi de jeunes en service civique à l'international pour répondre à l’attente et aux besoins exprimés par des collectivités locales ; accueil des jeunes en service civique de réciprocité des pays concernés par les coopérations des collectivités territoriales bretonnes : Conseil régional et deux conseils départementaux pour débuter avec un accompagnement et instructions des dossiers en service civique de réciprocité avec France Volontaires.
  • Formaliser, coordonner, accompagner et renforcer l’accueil des jeunes en service civique de réciprocité dans les établissements scolaires et professionnels bretons en s’appuyant sur l’expérimentation de l’accueil des services volontaires européens dans les lycées bretons avec l’appui des institutions concernées.
  • Envisager la mise en place d'un ou deux projets de tandems solidaires avec associations, groupes d'élèves à partir des retours d’expérience des autres RRMA.

Référente : Michèle Casu – michele.casu@bij-brest.org

Le groupe Burkina Faso / Afrique de l’Ouest

Ce groupe a notamment travaillé sur le Forum « Manger local pour agir global » qui s’est tenu en novembre 2019 à Ouagadougou, organisé sur l’initiative de Terralim, Ingalan, Jardins du Monde, du Conseil régional de Bretagne, de Amar, membres du Réseau Bretagne Solidaire et du Collectif citoyen pour une agro-écologie créé en 2015 au Burkina Faso et du Conseil régional du Centre (Burkina Faso).
Ce forum montre pourquoi et comment les enjeux planétaires (préservation des ressources hydriques, réchauffement climatique, érosion de la biodiversité, désertification, sécheresse, pauvreté, malnutrition, exode rural, etc.) nécessitent que des politiques locales soient mises en œuvre. Les solutions qui ont été explorées entrent dans le champ de la transition agricole et alimentaire, de l'agro-écologie et de la souveraineté alimentaire. Elles s'inscrivent dans les dynamiques internationales de mouvements paysans, d'organisations citoyennes, d'entreprises et de collectivités qui, à côté de la responsabilité des états, s'organisent pour apporter « des solutions locales à un désordre global ».
Référent : Hervé Le Gal – ingalan.bzh@gmail.com

Réseau Bretagne Solidaire

Créé le 16 novembre 2018, sous statut d'association Loi 1901, le Réseau Bretagne Solidaire (RBS) est le 12ème réseau régional multi-acteurs (RRMA) au service des acteurs bretons engagés dans des projets de coopération internationale et de solidarité. Sa vocation ? Accompagner les acteurs associatifs, publics, économiques et institutionnels dans leur politique de coopération internationale et leurs projets de solidarité internationale, en favorisant les échanges, le travail collaboratif, le renforcement des compétences et la valorisation des initiatives.

Informations pratiques

Siège social

50 cours de Chazelles, 56100 Lorient
Tél. : 02 97 21 63 24
contact@bretagne-solidaire.bzh

Antenne 35

15 rue Martenot, 35000 Rennes

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Région Bretagne
FONJEP
CRID
Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Soc
 iale
Agence française pour le développement