Les types de postes

Emplois et stages dans les institutions internationales

Ces emplois sont parfois caractérisés par une déconnexion par rapport aux réalités du terrain et parfois par des équipes très hétérogènes. Les statuts possibles :
fonctionnaire international (contrat à durée déterminée), pour servir au siège ainsi que dans les bureaux régionaux ou locaux des organisations internationales.
expert international (contrat de consultant) pour les activités de coopération technique des organisations internationales (développement rural, coopération technique et financière, relations du travail, santé, etc.).

Les Nations unies (PNUD, PNUE, UNICEF, OIT, CNUCED, UNESCO, UNOPS, programmes et fonds spécialisés)
L’essentiel des recrutements s’opère par voie de concours. Les postes demandent des qualifications très diverses mais dans tous les cas une parfaite maîtrise de l’anglais et du français. Des recrutements contractuels peuvent aussi avoir lieu en fonction des besoins des institutions dans les sièges des organisations (administration, analyse communication) ou sur le terrain (coordinateurs de programmes ou de projets, techniciens, etc.).

© Amitié Madagascar Bretagne

Emploi dans le réseau culturel et de coopération français

Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères
Le MAE organise régulièrement des concours externe (l’accès est subordonné, pour les catégories A et B, à des conditions de diplôme) et interne (à condition de justifier d’une ancienneté de services publics). Les lauréats des concours reçoivent une première affectation à l’administration centrale (Paris ou Nantes). Au cours de leur carrière, les agents peuvent être affectés dans une des représentations diplomatiques et consulaires françaises à l’étranger. Les postes proposés concernent très majoritairement des fonctions d’administration et d’analyse et le niveau de qualification des personnels est globalement très élevé. À l’étranger, les postes concernent très prioritairement des tâches d’administration générale (SCAC et ambassades), d’enseignement du français et d’animation culturelle pour les postes dans les centres culturels français ou en alliances françaises.

Agence Française de Développement
Établissement public à caractère industriel et commercial, l’AFD est une institution financière. Elle se veut l’opérateur principal de la politique française de coopération. Une partie de son personnel est composée de fonctionnaires des finances ou des Affaires Étrangères détachés, l’autre partie de contractuels. En raison de son objet, elle recrute en priorité des diplômés en économie, finance, comptabilité mais aussi des analystes ou des opérationnels de très haut niveau.

Offres d’emploi internationales dans le champ non spécialisé

Pôle Emploi International
L'EEI est un service de Pôle Emploi et de l’Agence nationale de l’accueil des étrangers et des migrations (ANAEM).
APECITA (association pour l’emploi des cadres, ingénieurs et techniciens de l’agriculture et de l’agroalimentaire)
Association Loi 1901 reconnue d’utilité publique, à gestion paritaire, elle regroupe les organisations professionnelles agricoles et les organisations syndicales de salariés. Elle est chargée du placement et du reclassement des cadres, ingénieurs et techniciens des secteurs agricole, para-agricole et agroalimentaire.
AFECTI (association francophone des experts et consultants de la coopération technique internationale)
C’est une association de type ONG qui fonctionne en réseau. Regroupés par discipline, les experts de l'AFECTI effectuent des missions pour le compte de diverses entreprises publiques et privées, des gouvernements ou des agences de développement, des organismes internationaux, des institutions du système des Nations unies et des OING. En liaison avec des bureaux d'études, des associations partenaires, des collectivités locales, des universités et des centres de recherche, l'AFECTI dispose d'un répertoire actualisé comportant des informations utiles et pratiques sur les spécialisations sectorielles et géographiques de ses membres, ainsi que sur leur disponibilité.

Emplois dans les collectivités territoriales françaises

Depuis 1992, de nombreuses collectivités territoriales se sont engagées dans des politiques de coopération décentralisée. Certaines de ces collectivités territoriales et notamment les conseils départementaux et régionaux disposent de services très conséquents en termes de moyens financiers et humains. La majorité des personnes recrutées dans ces services sont titulaires d’un concours de catégorie A ou B et ne sont pas forcément des spécialistes de la coopération internationale mais de l’administration territoriale de façon plus générale. Les services des ressources humaines des collectivités territoriales sont donc tout à fait sensibles aux candidats présentant cette double compétence : titulaire d’un concours de la fonction publique et formés au champ de la coopération internationale.

Typographie des postes en collectivités territoriales :
• Définition et mise en œuvre des projets de la collectivité en matière de relations internationales : Les offres dont les missions relèvent en partie de la mise en œuvre de la politique internationale de la collectivité sont celles qui proposent le suivi des projets que la collectivité mène avec un partenaire étranger, de la réflexion à l'évaluation du projet en passant par sa mise en œuvre. Les champs d’intervention sont davantage orientés vers le champ de compétence de la collectivité en France : développement urbain, assainissement, gestion des infrastructures, gestion de la démocratie participative, tout ce qui concerne l’état civil. La collectivité met également souvent en place des programmes dédiés à la mobilité des jeunes. Souvent, il s'agit aussi de gérer financièrement le projet, de suivre les demandes de subventions et de répondre aux appels à projets de bailleurs de fonds. Dans cette catégorie sont également classées les offres dont la mission principale est la gestion de la subvention globale.
Accompagnement des porteurs de projets : cette deuxième catégorie cible les offres dont une des missions est d'accompagner les associations de solidarité internationale et les services de la collectivité à monter leur projet (montage technique et financier), à remplir les dossiers de demande de subventions (souvent européennes).
Communication et promotion de la politique internationale : mise à jour de la page Internet, organisation d'événements, communication auprès des partenaires, accueil de délégations étrangères. Dans cette catégorie sont aussi regroupées les fonctions de représentation auprès de l'Union Européenne ou des partenaires et des différents réseaux ainsi que l'action de lobby.  

Les postes ouverts dans les collectivités territoriales sont consultables sur le site de la gazette des communes, sur celui de l’ARRICOD, des centres de gestion départementaux de la fonction publique et sur les sites des collectivités (conseils régionaux, départementaux, communes, etc.).

© BZH New-York
www.bretagne.bzh

Postes à pourvoir dans les ASI françaises

Pour ce qui concerne les ONG de développement, les projets font de plus en plus appel aux ressources locales, ressources humaines y compris. Dans la mesure du possible, les professionnels locaux sont sollicités, les expatriés ne venant qu’en appui de ces ressources ou pour les former à des techniques spécifiques. Les postes ouverts dans les ASI sont soumis à une hiérarchie beaucoup plus légère et à un environnement où leur militantisme trouve à s’exprimer. Ces postes ne sont pas nombreux et souvent localisés dans les bassins d’emploi importants : Paris et les capitales régionales pour ce qui concerne la France. Le secteur français de la SI est caractérisé par une multitude de petites structures œuvrant dans le champ de la SI, chacune disposant de peu de moyens et offrant peu de plans de carrière, mises à part les quelques dizaines de grosses structures reconnues. Au contraire les ASI anglo-saxonnes par exemple, sont moins nombreuses mais bénéficient d’une concentration de moyens notamment financiers, une réelle politique de ressources humaines et donc de réelles opportunités de carrière. Depuis quelques années, on assiste au lancement d’initiative de soutien à l’emploi associatif. Que l’on parle d’emploi jeune, d’emploi régional ou autre, ces postes restent précaires d’une part parce que le financement n’est assuré que pour quelques années et de façon dégressive et parce que, bien souvent le montant de la rémunération est proche du SMIC et n’est pas en adéquation avec le niveau de diplôme de la personne recrutée.
Plus d’infos sur le site de Coordination Sud, plateforme française de la SI

Les opportunités dans les structures spécialisées
dans le champ médical :
Médecins du Monde
Médecins Sans Frontières
Handicap international
Association Sœur Emmanuelle (ASMAE)
Pharmaciens Sans Frontières
Aide médicale et développement (AMD)
Santé Sud
Douleurs Sans Frontières
Entraide médicale internationale
Assistance Publique – Hôpitaux de Paris

Offres dans les réseaux d’enseignement supérieur :
Agence universitaire de la Francophonie
Agrocampus Rennes
École des Hautes Études en Santé Publique Rennes (EHESP)
Les services internationaux des universités et des grandes écoles

Emplois et stages dans les institutions européennes

Les personnels européens concernés par la coopération internationale évoluent au sein d’institutions différentes : Direction générale du développement, des relations extérieures, à l’élargissement, Europaid ou ECHO (European Community Humanitarian Office) au sein de la Commission européenne ou délégations dans les pays ACP. La majorité des postes échoit à des fonctionnaires européens, choisis par voie de concours dans le respect des équilibres entre les différents États membres. Toutefois les différents services et institutions offrent des possibilités de recrutement contractuel, dont ils ont l’entière responsabilité. Les fonctions occupées sont très diverses : administration, communication, coordination de programme ou de projet, responsable géographique.

Les institutions européennes font aussi appel à des consultants externes, chercheurs, universitaires ou spécialistes de très haut niveau pour des missions de courte durée. Pour le recrutement des agents contractuels, l’Office européen de sélection du personnel (EPSO) organise des appels de manifestations d’intérêt. Les candidats doivent réussir un test avant de pouvoir poursuivre le recrutement.

Agents temporaires
Dans des circonstances exceptionnelles, EuropeAid peut envisager d’engager des agents temporaires. EuropeAid propose des emplois à son siège de Bruxelles ainsi que dans des délégations du monde entier.
Stagiaires
La Commission dispose d’un programme officiel de stages, principalement destiné aux jeunes diplômés universitaires.
Experts nationaux détachés
Ils appartiennent généralement à la fonction publique des États membres de l’UE. Ils sont habituellement recrutés par l’intermédiaire des représentations permanentes auprès de l’Union européenne. 

Dans toutes ces institutions et sur le site du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes, retrouvez tous les ans la liste des postes ouverts pour les jeunes professionnels associés. En effet, chaque année l’ONU et les délégations de la commission européenne proposent aux différents gouvernements de financer des postes destinés à des jeunes professionnels au sein de leurs services. Destinés principalement à des postes de gestionnaires de projets au sein de ces institutions, les candidats doivent avoir moins de 30 ans, un diplôme de troisième cycle, une expérience professionnelle pertinente d’au moins deux ans et une parfaite maîtrise de l’anglais. Aujourd’hui compte tenu du nombre de candidats, l’expérience reste déterminante dans la sélection des candidats. Les postes de jeunes professionnels associés :
Nations unies – Programme de coopération technique
UNICEF – Programme des jeunes administrateurs

© Association Soleil Levant

Emplois dans les instituts de recherche

Les profils recherchés sont bien évidemment des chercheurs, docteurs des universités et des ingénieurs de recherche par voie de concours. Les domaines d’activité concernés embrassent l’ensemble des champs disciplinaires.

AITEC (Association Internationale de Techniciens, Experts et Chercheurs)
Réseau de professionnels, d’associations et de structures professionnelles regroupant praticiens et experts de disciplines scientifiques et techniques pour faciliter l’exercice pluridisciplinaire des activités et promouvoir une réflexion sur les implications sociales de ces disciplines. Elle identifie et développe des problématiques de travail sur des thèmes d’intérêt commun aux pays du Nord et du Sud.

CIRAD (Centre de coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement)
Établissement public à caractère industriel et commercial, le CIRAD a été créé en 1984. Il s'agit d'un institut de recherche agronomique au service du développement des pays de l'hémisphère Sud. Disposant de chercheurs dans une quarantaine d'États, il a choisi comme ligne de force de son action le développement durable. Ses compétences relevant à la fois des sciences du vivant et des sciences humaines s'appliquent dans des domaines tels que l'agriculture, l'alimentation ou encore la gestion des ressources naturelles afin de contribuer au développement rural des pays tropicaux et subtropicaux.

CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique)
C’est un établissement public à caractère scientifique et technologique, placé sous la tutelle du Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il produit du savoir et le met au service de la société. Le CNRS en chiffres, c'est : 5000 chercheurs étrangers accueillis dans les laboratoires, 1340 chercheurs étrangers statutaires au CNRS, 80 accords de coopération avec plus de 55 pays, 332 programmes internationaux de coopération scientifique, 54 laboratoires internationaux associés et 56 groupements de recherche internationaux, 13 jumelages de laboratoires et 10 unités mixtes internationales.
Liste des concours d’entrée au CNRS

F3E (Fonds pour la promotion des Études préalables, Études transversales et Évaluations)
Association Loi 1901, il est composé d'organisations françaises de solidarité internationale. Le F3E a pour but d'aider ses membres, acteurs de la coopération non gouvernementale, à améliorer la qualité des actions de solidarité internationale dont ils sont porteurs.

CIDR (Centre International de Développement et de Recherche)
Le Groupe Associatif CIDR intervient dans des secteurs clés du développement en Afrique : développement local et décentralisation, développement d'entreprises en milieu rural et en milieu urbain, systèmes financiers décentralisés, assurance maladie et prévoyance sociale. Il a pour objectif la construction et le renforcement d'institutions locales, régionales et nationales durables, au service des populations, participant à la réduction de la pauvreté et à l'amélioration des politiques publiques.

IDDRI (Institut du Développement Durable et des Relations Internationales)
Réseau d’acteurs visant à participer à la préparation intellectuelle des décisions internationales, à rassembler les connaissances, renforcer les communautés scientifiques en promouvant des travaux de recherche.

INRA (Institut National de la Recherche Agronomique)
Établissement public à caractère scientifique et technologique dont les orientations de recherche portent sur la nourriture et la préservation de la santé, l’aménagement de l’espace de vie, l’innovation sur le front des sciences et des technologies, notamment celles du vivant, la compréhension de la complexité de nos systèmes biologiques, économiques et sociaux.

IRAM (Institut de Recherches et d’Applications des Méthodes de développement)
Participe activement à la recherche d’alternatives de développement, en particulier auprès des États africains nouvellement indépendants, et intervient en matière de développement rural dans de nombreux pays du Sud, en Afrique, en Amérique Latine et en Asie.

IRD (Institut de Recherche pour le Développement)
Créé en 1944 et placé depuis 1984 sous la double tutelle des ministères chargés de la Recherche et de la Coopération, l'IRD est un établissement public à caractère scientifique et technologique. Ses recherches portent par exemple sur les aléas environnementaux et la sécurité des populations du Sud, sur la gestion durable des écosystèmes ou encore sur la santé avec l'étude des maladies endémiques et émergentes et des systèmes de santé.

IRIS (Institut de Relations Internationales et Stratégiques)
Centre ayant pour objectif de contribuer à la recherche et au débat sur les questions stratégiques, de créer un centre d’expertise indépendant en prise sur l’actualité et un lieu de dialogue et de réflexion entre tous ceux qui composent la communauté stratégique.

Groupe URD (Urgence Réhabilitation Développement)
Né en 1993 du double besoin de prendre en compte la complexité des situations en constante évolution depuis la fin de la guerre froide et de faire évoluer les modalités de l'aide internationale dans ces contextes où les modèles pré-établis montraient leurs limites. Aujourd'hui, le Groupe URD est un institut associatif de recherche, d’évaluation, de production méthodologique et de formation travaillant à l’amélioration des pratiques de l’action humanitaire en faveur des populations affectées.

DIAL (Développement Institutions et Mondialisation)
IFRI (Institut Français des Relations Internationales)
IHEAL (Institut des Hautes Études de l’Amérique Latine)
CIRIDD (Centre International de Ressources et d’Innovation pour le Développement Durable)

Les opportunités dans les entreprises privées

Egis International
Présent sur les cinq continents, Egis est spécialisé dans l'ingénierie du développement et le conseil institutionnel. Des ingénieurs et des économistes expérimentés participent aux programmes de développement financés par les collectivités locales, les organismes bilatéraux, régionaux ou internationaux ou encore les investisseurs privés. Les domaines d'activités sont les suivants : transport, énergie et industrie, environnement industriel, eau, développement rural, environnement, développement urbain, développement institutionnel, formation et éducation.

Fondation Geocoton – Groupe Advens
Anciennement DAGRIS (Développement des Agro-Industries du Sud), la Fondation Geocoton accompagne le développement des cultures agricoles en Afrique par la formation et le soutien aux cultivateurs, mais aussi en participant à l'amélioration des infrastructures locales. La Fondation a également une action directe d'amélioration de la vie des familles par la mise en place de nombreux programmes liés à l'éducation, la formation, la santé, l'environnement, la sécurité, etc.

© Association Soleil Levant

Zoom sur…

Le mécénat de compétences
Le mécénat consiste, pour une entreprise, à soutenir librement un projet ou une cause d'intérêt général, porté grâce à des dons notamment financiers ou techniques. Dans le cas du mécénat de compétences, le principe est le même, à ceci près qu'il s'agit, pour l'entreprise, de mettre les compétences de ses salariés à disposition de la cause d'intérêt général par une association, une fondation, une collectivité. Il s'agit donc d'une forme de mécénat en nature qui donne lieu a un avantage fiscal pour l’entreprise, qui permet aux salariés de se retrouver autour du sens et de porter à l’extérieur une image de marque positive.
🎬 Découvrez la vidéo « Les interviews RBS » sur le mécénat de compétences avec Danièle Barbedette.

Les congés de solidarité
Le congé de solidarité internationale permet à un salarié de participer à une mission d'entraide à l'étranger. La durée du congé ou la durée cumulée de plusieurs congés, pris de façon continue, ne peut excéder 6 mois. Le contrat de travail est suspendu. Les frais sont à la charge du salarié.
Le congé de solidarité est un volontariat issu de négociations internes à l'entreprise. Il se prend sur le temps de congés payés (et dure donc, généralement, de 2 à 3 semaines) et est financé en tout ou partie par l'employeur. Plusieurs organisations (dont France Volontaires) accompagnent les entreprises et salariés pour la réalisation de ce type de mission.
Le congé solidaire est un dispositif de volontariat spécifique à l'ONG Planète Urgence (marque déposée). Il permet à un volontaire d'effectuer une mission de solidarité internationale, dans le cadre de ses congés (de 2 à 4 semaines). La mission peut être financée par l'employeur ou par ses dons personnels.

Le bénévolat
Il n'existe pas de définition juridique du bénévolat. La définition communément retenue est celle d'un avis du Conseil économique et Social du 24 février 1993 : « Est bénévole toute personne qui s'engage librement pour mener une action non salariée en direction d'autrui, en dehors de son  temps professionnel et familial ». Le bénévolat est la situation dans laquelle une personne apporte temps et compétences à titre gratuit pour une personne ou un organisme. 
Consulter le guide du bénévolat
Consulter les offres sur France Bénévolat

Réseau Bretagne Solidaire

Créé le 16 novembre 2018, sous statut d'association Loi 1901, le Réseau Bretagne Solidaire (RBS) est le 12ème réseau régional multi-acteurs (RRMA) au service des acteurs bretons engagés dans des projets de coopération internationale et de solidarité. Sa vocation ? Accompagner les acteurs associatifs, publics, économiques et institutionnels dans leur politique de coopération internationale et leurs projets de solidarité internationale, en favorisant les échanges, le travail collaboratif, le renforcement des compétences et la valorisation des initiatives.

Informations pratiques

Siège social

50 cours de Chazelles, 56100 Lorient
Tél. : 02 97 21 63 24
contact@bretagne-solidaire.bzh

Antenne 35

15 rue Martenot, 35000 Rennes

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Région Bretagne
FONJEP
CRID
Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Soc
 iale
Agence française pour le développement