DEFI 3 : Pour un enseignement fondamental performant à Madagascar & au Togo

Les nations qui sauront se doter de systèmes éducatifs performants, se donneront de solides chances de réussite.

C'est dans ce contexte général que s'inscrit ce projet qui vise à améliorer des systèmes éducatifs, autant sur le plan pédagogique qu'en terme de contenus, à Madagascar.

Depuis 2000, DEFI met en avant l'éducation scientifique, technologique et la promotion de la citoyenneté à l'école primaire dans les pays du sud les moins avancés, en prônant une pédagogie active inspirée de La main à la pâte.

Les objectifs sont de :

Renforcer les capacités des acteurs de l’éducation grâce à la diffusion d’une démarche pédagogique active inspirée de “La main à la pâte” (LAMAP), contextualisée au Togo et à Madagascar
Favoriser les échanges entre acteurs de l’éducation, bénéficiaires et partenaires de DEFI
Contribuer au dialogue social sur le rôle et l’importance de l’éducation dans le développement

Contexte

Les systèmes d'éducation sont déterminants dans les performances sociales, économiques et politiques d'une Nation parce qu'ils déterminent, dans une large mesure, les  comportements de l'individu dans ces trois domaines.

DEFI affirme que le choix d'un système éducatif est une des causes essentielles de la richesse des Nations. Et plus particulièrement le cycle Fondamental, parce qu'il jette les bases des connaissances justement fondamentales, mais aussi parce que, concernant les enfants de 6 à 10 ans, il est essentiel dans la formation du comportement de l'individu et du futur citoyen.

Dans un climat de compétition croissante entre les Nations, “l'éducation est l'un des instruments les plus puissants qui existent pour réduire la pauvreté et les inégalités et elle pose les bases d'une croissance économique soutenue”. Celles qui sauront se doter de systèmes éducatifs performants, se donneront de solides chances de réussite.

C'est dans ce contexte général que s'inscrit ce projet, visant à l'amélioration des systèmes éducatifs, autant sur le plan pédagogique qu'en terme de contenus, au Togo et à Madagascar.

Contexte spécifique : Le Togo et Madagascar font partie des 49 pays les moins avancés avec des Revenus Nationaux Bruts par habitant respectifs de 530$ et 440$. Le taux de croissance à Madagascar est passé de 7% en 2008 à 2,8% en 2013. Une crise politique qui a duré de 2009 à 2014, a plongé le pays dans une situation de pauvreté et d’insécurité sans précédent. Le Togo quant à lui connaît un marasme politique. Il est paralysé par des mouvements sociaux, notamment des grèves d'enseignants qui ont duré 6 mois en 2013.

Publics concernés

Madagascar : 6 régions Analanjirofo, Alaotra Mangoro, Analamanga, Vakinankaratra, Amoron'i Mania, Anosy. 

36 grands formateurs, 256 formateurs locaux issus de la Direction Régionale de l'Education Nationale (DREN), de la Circonscription Scolaire (CISCO), les Chef de Zone d'Administration Pédagogique (ZAP), les Conseillers pédagogiques et Adjoints pédagogiques et 13 206 instituteurs en primaire formés pour améliorer leurs compétences en enseignement selon la Méthode Inspirée de La Main A La Pâte.

Togo : 2 régions Maritime et Plateaux.

3 Inspecteurs formés, 15 Conseillers Pédagogiques pour encadrer les enseignants sur la pédagogie active, 1053 Enseignants formés et suivis en classe, 40 318 Élèves qui bénéficient d'un enseignement dans cette nouvelle démarche pédagogique.

 

Partenaires locaux

A Madagascar : AVANA Education 

Au Togo : APET – Association Pour la Promotion de l'Éducation au Togo

Objectifs du projet

Objectifs globaux : 

Améliorer la qualité et l'efficacité de l'éducation fondamentale au Togo et à Madagascar.

Renforcer la capacité de la Société Civile en tant qu’acteur de développement pour l'éducation fondamentale au Togo et à Madagascar.

Objectifs spécifiques :

Renforcer les capacités des acteurs de l’éducation grâce à la diffusion d’une démarche pédagogique active inspirée de “La main à la pâte” (LAMAP), contextualisée au Togo et à Madagascar
Favoriser les échanges entre acteurs de l’éducation, bénéficiaires et partenaires de DEFI
Contribuer au dialogue social sur le rôle et l’importance de l’éducation dans le développement

Activités

– Mise en place d’un dispositif de formation des instituteurs/trices à la démarche pédagogique active inspirée de LAMAP et formation de formateurs du Ministère de l’Education Nationale

– Formation des instituteurs/trices à la démarche pédagogique active inspirée de LAMAP

– Suivi/encadrement d’instituteurs/trices formés

– Organisation de Journées de Sensibilisation des Communautés Villageoises sur l’éducation au développement durable et la citoyenneté (Caravane des sciences, Mobilisations Sociales)

– Mise en place de Plans d’Actions pour améliorer les résultats et l’environnement scolaire

– Installation de 4 Centres d’Information Villageoise (CIV)

Résultats

 Au Togo :

3 Inspecteurs formés à LAMAP et équipés d'ordinateurs et de clé 4G pour l'animation des comités de pilotage, 15 Conseillers Pédagogiques formés pour encadrer les enseignants sur la pédagogie active, 1053 Enseignants formés et suivis en classe, 40 318 Élèves qui bénéficient d'un enseignement dans cette nouvelle démarche pédagogique, et 60 000 Parents d'élèves qui ont été sensibilisés lors de Festival de saynètes. 

A Madagascar : 

36 grands formateurs chargés d’accompagner DÉFI dans la mise en œuvre du Projet, 256 formateurs locaux, issus de la Direction Régionale de l'Education Nationale (DREN), de la Circonscription Scolaire (CISCO), les Chef de Zone d'Administration Pédagogique (ZAP), les Conseillers pédagogiques et Adjoints pédagogiques pour assurer le transfert de compétences et la tenue des sessions de formation et d'assurer la pérennisation des actions, 13 206 instituteurs en primaire formés pour améliorer leurs compétences en enseignement selon la Démarche LAMAP.

Projet Réalisé

Date de début : janvier 2015
Date de fin : décembre 2018

Pays d’intervention : Madagascar, Togo
Localité : Madagascar Togo
Secteur(s) d'intervention : Enseignement - Formation

Objectif(s) de Développement Durable

Budget : 1 240 620 €
Financeur(s) régional(aux) : Conseil départemental d'Ille-et-Vilaine, Région Bretagne, Ville de Rennes
Financeur(s) national(aux) : Agence française de Développement
Autre(s) financeur(s) : Fondation Mérieux, Fondation Blanc Mesnil

TÉLÉCHARGER LA FICHE DU PROJET
ONG Défi
ADHÉRENT

ONG Défi

9 Allée du Champ Doret, 35830 Betton

Site Web

Représentant : M. Christophe Biays (Président)

Depuis 1989, l'ONG Défi contribue au développement des pays défavorisés en améliorant la qualité et l'efficacité de leurs systèmes éducatifs : le savoir pour se développer, vecteur de changement. DEFI oeuvre pour réduire les distorsions entre le Nord et le Sud par l'Education, le Numérique et l'Adduction d'eau / Assainissement.

Réseau Bretagne Solidaire

Créé le 16 novembre 2018, sous statut d'association Loi 1901, le Réseau Bretagne Solidaire (RBS) est le 12ème réseau régional multi-acteurs (RRMA) au service des acteurs bretons engagés dans des projets de coopération internationale et de solidarité. Sa vocation ? Accompagner les acteurs associatifs, publics, économiques et institutionnels dans leur politique de coopération internationale et leurs projets de solidarité internationale, en favorisant les échanges, le travail collaboratif, le renforcement des compétences et la valorisation des initiatives.

Informations pratiques

Siège social

50 cours de Chazelles, 56100 Lorient
Tél. : 02 97 21 63 24
contact@bretagne-solidaire.bzh

Ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères
Région Bretagne
FONJEP
CRID
Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Soc
 iale
Agence française pour le développement